Le portail divination et voyance | Unicorne.comARTS DIVINATOIRES UNICORNE
Unicorne > Abc > Runomancie > Methodes
Runes :: Méthodes de Tirage | Fabrication des Runes Elder Futhark
ABC Arts Divinatoires & Mancies | Guide Divination & Voyance
 
Arts Divinatoires
ABC RUNES • Méthodes de Tirage de Runes Divinatoires
Les méthodes de tirage runique avec l'ancien Elder Futhark...
La runomancie existe depuis plus de 2,000 ans, alors que le secret des Runes fut révélé au dieu Odin. Voici quelques méthodes de tirages, pour obtenir un Oracle runique...
et une méthode facile pour fabriquer un jeu de Runes...
... Runes   Ancien Elder Futhark   dieu Odin   Vikings   
Alphabet runique   Mythologie nordique   Tirage de runes
Runomancie   Runes magiques   Germains et Celtes
Histoire des runes   Piocher les runes  Runes divinatoires ...   


Gyðia et Goði: chef de clan, pas prêtre
Chez les anciens Germains et Scandinaves, la notion de religion tel qu'on la conçoit dans les sociétés occidenta­les, n'existait pas. Pour faire écho à un concept sembla­ble, on parle du Seiðr, soit “ancienne coutume” ou “ancienne pratique”. Une religion nordique ancienne qui va de l'âge du bronze jusqu'à la fin de l'ère Viking, aux alentours de l'an 1,000. Leur “religion” originelle consistait à avoir foi en une Déesse Mère, mère de la création et de la vie; et à croire aux grandes forces naturelles que sont le soleil, l'eau, la terre, l'air et le feu. Et tout ça en harmonie avec le cosmos. Notons que ces croyances se vivent sans prêtres, ni dogmes, ni lieux de cultes, ni d'indigne rela­tion dominant-dominé.

Chaque village était consti­tué d'un clan: un ensemble de familles ayant souvent un ancêtre commun, regrou­pées autour d'un chef. Ces clans sont appelés félagið, ou lagur s'il s'agit d'une confrérie. Quant aux chefs religieux du temps, la termi­nologie usuelle pour les désigner sont les termes Goði (masculin), Gyðia (fémi­nin) ou Goðar (pluriel). C'est la même chose de nos jours, pour l'officiant de l'Ásatrú, la “spiritualité” des peuples nordiques basée sur la croyance en les dieux Ases (Æsir) et Vanes (Vanir). La fonction rattachée à ces termes est comparable à celle d'un prêtre dans les religions chrétiennes; mais en Vieux Norrois, cela se traduit par « chef de clan ». La nuance est quand même d'une grande importance.

Aux temps anciens de l'épo­que pré-chrétienne, tant la divination que les augures faisaient partie de la vie spi­rituelle. Il existe aussi une certaine dimension magique: car tant les humains que les divinités peuvent affecter les forces naturelles et su­pranaturelles par l'entre­mi­se de diverses méthodes.

Dans les Poèmes Runiques, les Sagas, les Eddas et les autres sources littéraires des peuples Nordiques, on retrouve des humains et des dieux qui utilisent et-ou qui enseignent diverses techni­ques. Dont le Seiðr (la magie du chamane, qui implique un état de cons­cience altéré, mais qui permet de commu­niquer avec les déités et les esprits); le Galdr (les chants magiques, qui renforcent la puissance du Seiðr); et la divination par les Runes, puisqu'elles sont un moyen de communiquer tant avec les esprits qu'avec les dieux: permettant de percer le secret de la possible desti­née, si rien n'est fait. C'est-à-dire, si l'on n'intervient pas sur son destin, en laissant aller les choses. Référant à la faculté de libre-arbitre, dont l'homme est pourvu.




Le Destin, ou Wyrd: une philosophie
Pour les antiques Germains et Scandinaves, la notion de Destin (Wyrd) était une vraie philosophie de vie, basée sur le principe de cause à effet; et qui comprenait une dimension spirituelle et voire même, métaphysique. Car hommes et dieux y étaient soumis, sans exception. Le Dictionnaire de l'Académie française (1765) en donnait jadis cette définition:
• Destin • Les Philosophes Païens appelaient ainsi un enchaînement nécessaire de causes subordonnées les unes aux autres, qui produi­sait infailliblement son effet.
Beaucoup plus que fatalité ou bonne fortune, le Wyrd incarne chez ces peuples l'idée d'une force supérieu­re aux hommes et aux dieux, ayant fonction de régir l'u­nivers et l'ordre des choses. Ce qu'on appelle de nos jours cosmologie, au sens de philosophie de la nature; soit les lois géné­rales qui gouvernent le monde physi­que, au sens de l'enchaîne­ment ou de l'harmonie de toutes les parties de l'uni­vers, du cosmos.

Mais l'homme étant doté de libre-arbitre et responsable de ses actes, il peut influen­cer le cours des choses et des événements. C'est le principe de cause à effet. Alors au lieu d'être L'OBJET d'un destin orchestré par une “puissance” ou une entité supérieure qui a plein contrôle sur tout — ce qui implique l'idée de soumis­sion, de victimisation, de déresponsabilisation de l'in­dividu, de fatalité, de “j'ai pas le choix” —, l'individu des peuples Germains et Scandinaves est le SUJET de son destin, qu'il prend en main pour mieux l'adapter.

Ainsi, tout Germain digne de ce nom ne se soumet pas volontairement aux dites “puissances supérieures” sans réagir. Comme tout un chacun, des tuiles peuvent lui tomber sur la tête. Mais au lieu de subir la préten­due destinée qu'on veut lui imposer, sa vie lui apparte­nant en propre, il sait qu'il en est responsable; et il a la conviction qu'il a la capa­ci­té d'affronter son Destin, le Wyrd, quel qu'il soit; en accueillant avec courage et bravoure ce qui arrive et en relevant le défi d'affronter ce qui se pré­sen­te. Il sait aussi que du fait d'être lui-même pourvu d'une parcelle de divinité, il peut influen­cer le destin qui se présen­te à lui: puisqu'en se basant sur le principe de cause à effets, il sait qu'en influ­ant sur la cause, il pourra en modifier l'effet. Alors, après réflexion, il passe à l'action: en individu responasable de sa vie et de sa destinée... soit, ce qu'il en fait.

Alors la Magie du Seiðr, “ancienne coutume” ou “ancienne pratique”, était d'un bon secours.



Méthodes de Tirage Divinatoire pour tirer les Runes

Pour apprendre à percer le secret des Runes, rien de tel pour le futur runomancien que de débuter par la fabrication de son jeu de Runes divinatoires; et par la suite, d'apprendre quelques méthodes de divination: qui permettront d'obtenir un Oracle runique, empreint de toute la sagesse des anciens peuples Nordiques.

La fabrication de nos Runes divinatoires


Runes

Pour pratiquer la runomancie, il nous faut avoir en main un jeu de Runes. On peut bien sûr l'acheter du commerce, mais ce jeu sera plus personnalisé si on le fabrique soi-même. Les devins des anciens peuples Nordiques utilisaient des matériaux nobles pour leur fabrication. Pour l'usage divinatoire, on a d'abord gravé les Runes sur du bois, puis sur des pierres; puis ensuite sur des menhirs, des armes et des amulettes pour un usage magique: pour se doter des pouvoirs magiques du dieu représenté. Pour la divination runique, on gravait les Runes sur des baguettes de frêne: un arbre sacré symbolisant le Yggdrasil, l'Arbre de la Vie et de la Connaissance des anciennes civilisations Nordiques.

Donc, par tradition et en raison du fait qu'il s'agit d'une matière noble mais aussi vivante, le bois est le matériau idéal à utiliser. On choisit de préférence le frêne, le chêne ou le noisetier, ou une autre espèce si l'on préfère (la tradition parle d'arbres fruitiers, idéalement); on évite cependant le bois d'if, car il est toxique. On peut aussi utiliser des éclats de pierre tendre, de l'ardoise, de l'argile, du calcaire, des cailloux plats de même taille, de la terre glaise, du plâtre, etc. Éventuellement, on peut aussi utiliser du papier cartonné; mais celui-ci devrait être le plus brut possible, pour la noblesse du matériau (lin, coton, fibre de bois, etc).

Pour fabriquer le jeu de Runes, on doit avoir en main au moins 25 morceaux d'environ 2cm X 5cm (1,5 X 3 pouces); au cas où l'on ferait une erreur en gravant les Runes. Par la suite, il suffit de graver l'alphabet runique sur ce matériau — voir l'alphabet runique — en utilisant quelque outil ou crayon tels un couteau affilé, un pyrographe (fer à brûler), de la peinture, un crayon feutre, etc. Et question de nous faciliter la tâche lorsqu'on effectue un tirage runique, il s'agit de faire un point, ou une petite marque sur chaque Rune. Cette marque nous servira à reconnaître le sens des Runes, lorsqu'elles sont debout ou renversées. Un autre élément d'importance: on évite de vernir nos Runes, car ce faisant elles seraient coupées de notre propre fluide.

Par ailleurs, avant d'utiliser les Runes pour la divination ou la protection magique, les purs et durs runomanciens font choix de purifier leurs Runes: soit en les lavant, ou à tout le moins en les aspergeant à l'eau courante; puis en les imprégannt de fumée* d'encens ou d'une essence de bois qui stimule l'ouverture d'esprit et la divination. D'aucuns récitent aussi une petite prière au dieu Odin, pour qu'il contribue à les imprégner de l'esprit des Runes. Ça va comme suit: « Toi, Odin, Seigneur du Vent du Nord, je veux apprendre le secret des Runes, de leur Sagesse. Pour ce faire, j'ai prêté attentivement l'oreille aux paroles de tes corbeaux, parvenues jusqu'à moi par le murmure du Vent. Que le mystère de tes Runes me soit enfin dévoilé! » — On range ensuite nos Runes dans un sac de cuir, de soie, de tissu, de feutre, etc, qu'on enserre d'un lacet.

Quelques bois, essences, plantes et encens recommandées pour purifier les Runes *


Acacia (gomme arabique) - (neutralise les ondes négatives, manifestation des énergies positives - développe les facultés psychiques, stimule l'habileté psychique, aide à la clairvoyance).
Ail (purification, assainissement des objets et des lieux - exorcisme).
Ambre (consécration de talisman et de symboles - stimule et favorise clairvoyance et divination).
Anis étoilé (écorcce) - (développer la conscience psychique, réceptivité psychique - chance et prospérité).
Armoise (artemise) - (protection, développe une vision claire - facilite la clairvoyance).
Bardane (bannit les énergies négatives - déleste des mauvais sorts).
Basilic (grand pouvoir de purification et de protection - apporte clarté mentale, favorise l'acquisition de hautes facultés psychiques et spirituelles, détruit le mal et les larves de bas astral).
Benjoin (djaoui) - (purificateur, nettoyer un objet de ses impuretés - focalisation de la pensée, concentration).
Benjoin avec basilic et cannelle (purificateur et antiseptique - accroître les pouvoirs psychiques, prospérité).
Bruyère (protège les objets, le foyer, les enfants - utile pour balayer le mal).
Buis (apporte une grande protection, et l'inspiration - pour bénir et protéger du mal).
Camphre (purification, assainissement, consécration - concentration, purification du psychisme).
Cannelle (accroissement des pouvoirs psychiques, spiritualité - augmente les vibrations spirituelles).
Cèdre (purificateur, éloigne les esprits nuisibles - augmente le taux vibratoire, favorise la communication, prédispose à la sérénité, équilibre des polarités masculine & féminine).
Champa (purifie, apaise, élève l'esprit - stabilité des énergies, méditation, relaxation).
Chèvrefeuille (protection, élévation - augmentation des pouvoirs psychiques).
Citron (purification, protection et tonification du psychisme - pour nettoyer les outils de divination).
Clou de girofle (bannir les énergies négatives, protection, purification - exorcisme, clarté mentale).
Copal (purifier les objets divinatoires - encourage spiritualité et accueil des divinités).
Eucalyptus (protection, inspiration - purification de l'aura, destruction des germes).
Galbanum (résine) - (protection et invocation - pour réveiller le potentiel de chacun).
Genévrier (purification, protection - stimule l'inspiration).
Genévrier (baies) avec bois de cèdre et sauge (purifie l'ambiance autour d'un objet).
Héliotrope (protection, inspiration - pour accroître ses dons de prophétie).
Hibiscus (favorise les révélations spirituelles - voyance, rêves divinatoires).
Jasmin (favorise la méditation - attaché au psychisme et à la divination, apporte calme et paix intérieure).
Laurier (excellente protection, dégage les lieux - pour acquérir des visions claires, haute voyance).
Lavande (purifie et protège très fortement le psychisme - développe les facultés de voyance).
Menthe poivrée (pour purifier un objet ou un lieu - protection, aide dans la pratique magique).
Myrrhe (purification, éveil de la conscience spirituelle - protège des mauvais esprits; améliore la réceptivité).
Oliban (purificateur puissant qui chasse les énergies négatives, consacrer - pour communiquer avec le divin; permet d'être en contact avec des hautes vibrations).
Pin (résine et-ou aiguilles) - (purification - fertilité, argent et prospérité).
Quiquina (très puissante protection des objets et des lieux - éloigne les mauvais esprits, exorcisme).
Rose (pétales) - (neutraliser les mauvaises vibrations, augmenter les capacités psychiques - rétablir l'harmonie).
Sang de dragon (éloigne les attaques opposées - renforce le pouvoir invocatoire, les capacités psychiques).
Sang de dragon, brûlé avec d'autres essences (amplificateur qui augmente les propriétés des autres plantes).
Santal (bois de santal (protection, augmenter le pouvoir spirituel - offrande aux déités, exorcisme).
Sauge (très puissant purificateur, souvent utilisé avec d'autres plantes - sagesse, protection et guérison).
Thym (purifie objets et habitations, chasse les influences néfastes - dégage le mental).
Tissulage (accroît les facultés de divination et de clairvoyance - rêves et visions prophétiques).
Valériane (protection, harmonisation des énergies - aide au psychisme et à la divination).

Le rituel du tirage runique


Lorsque vient le temps de faire le tirage des Runes, ou piocher les Runes, on dispose mieux son esprit et son âme à la divination par une simple invocation, du genre: « Ô Toi, l'ancien, le dieu Odin, passerelle entre le Père des Cieux et la Mère de la Terre, dispensateur pour l'homme de pain et d'eau, je souhaite obtenir de toi, dès à présent, une faveur. De Toi-même un Oracle fut créé; je te demande donc pour l'occasion de joindre ton Esprit au mien, afin que le Secret de chaque Rune me soit dévoilé. Ainsi soit fait! »

Par la suite, on peut procéder au tirage des Runes divinatoires, afin d'en obtenir un Oracle runique. Deux façons de faire sont le plus souvent utilisées, soit:
• « piocher les Runes » en plongeant la main dans le sac runique; puis en sortant le nombre de Runes requises pour le tirage choisi (prendre soin de distinguer la position debout ou inversée);
• en les déposant sur une table recouverte d'une nappe blanche, de préférence (c'est la tradition!); tout en disposant sur la table toutes les Runes côté face en-dessous, en les mélangeant de la main, et en choisant le nombre nécessaire au tirage.
Il suffit alors de placer les Runes dans les positions respectives du tirage choisi, selon l'ordre de leur sortie.

MÉTHODES DE TIRAGE DES RUNES - TIRAGES DE BASE


QUESTIONS AUX DÉESSES NORNES - OUI-NON

Runes
Dans la mythologie Nordique, les Nornes étaient trois divinités féminines importantes, qui svaient la fonction de présider à la destinée de l'homme et des dieux (le Wyrd). Cette lecture fournit une réponse « OUI - NON » à une question simple.

1. La première Rune - Réfère au passé; démontre comment il peut influencer votre état d'esprit actuel.
2. La seconde Rune - Réfère au présent; représente votre présent état d'esprit face à la question.
3. La troisième Rune - Réfère au futur. Elle parle au sujet du résultat final.

LA CROIX D'ODIN - Réponse à une question générale

RunesLa Croix d'Odin, dieu des Runes, du Nord au Sud et de l'est à l'ouest, permet d'obtenir une excellente qualité de réponse.
1 - OUEST - Aperçu général du cadre dans lequel se situe le problème posé.
2 - NORD - Forces négatives qui sont en action: ce à quoi l'on doit faire attention dans le problème posé.
3 - EST - Forces positives qui agissent, celles sur lequel le questionneur devra s'appuyer.
4 - SUD - évolution du problème à court terme, son devenir immédiat.
5 - MILIEU - Placée au centre de la Croix, là ou se situe la position de convergence, cette Rune indique le devenir à long terme du problème.

L'ORACLE DE THOR - Réponse à une question précise

Runes
Faire tirer une série de 7 Runes, en les disposant selon l'ordre du graphique ci-contre.

1.- Se rapporte au questionneur qui pose la question, ce qui joue en sa faveur.
2.- Circonstances relatives à la question.
3.- Influences déterminantes exercées sur l'objet de la question.
4.- RÉPONSE À LA QUESTION.
5, 6 et 7.- Précisions complémentaires à la réponse faite directement par la 4e Rune.

LA CROIX CELTIQUE - Couvre une période de 6 à 12 mois

Runes1. Le problème, ce qui est apparent dans la situation
2. Les obstacles qui viennent empêcher le progrès
3. Influences du passé, face à la question
4. Les influences futures, face à la question
5. Vous-même, vos motivations, le résultat potentiel
6. Quoi faire pour changer la situation
7. Émotions, traits de personnalité qui entreront en jeu
8. L'environnement, les gens qui affectent le problème
9. Espoirs et craintes du questionneur, face à sa situation
10. Le résultat final de la question; qu'on interprète en conjonction avec la Rune qui se trouve en position » 4 (influences du futur)

Historique des Runes [ GermainsCeltes ] • Alphabet runiqueInterprétationMéthodes

Runes divinatoires :: Choix de Tirages des Runes
Tirage Gratuit des Runes divinatoires :: Tirage Du Jour Gratuit des Runes
Tirages A La Carte (€ $)
Tirages exclusifs
à Unicorne!
CARTOMANCIE
Historique
Interprétation
Méthodes
Grimoire Divination
divination
Mancies et Arts divinatoires
Consultez notre
ABC des Arts Divinatoires et des Mancies!
Tirages Du Jour
Tarots :: Cartes
Runes :: Dominos
Mahjong


♥ Articles by Lou | Arts divinatoires Unicorne