Le portail divination et voyance | Unicorne.comARTS DIVINATOIRES UNICORNE
Unicorne > Abc > Cartomancie > Historique-p18-symbolisme-correspondance-tarot-vs-carte-a-jouer
Correspondance des Enseignes & Symboles :: Cartes à Jouer VS Tarots
ABC Arts Divinatoires & Mancies | Guide Divination & Voyance
 
Arts Divinatoires
ABC CARTOMANCIE • Symbolisme des Tarots VS Cartes
La correspondance des symboles des tarots et des cartes...
Les cartes françaises affichent de nouvelles enseignes. Le Coeur remplace les Coupes des tarots; le Carreau, les Bâtons; le Trèfle, les Deniers; le Pique, les Épées. On scrute tout particulièrement la correspondance entre Deniers et Trèfles (le denier trilobé des monnaies européennes); puis la correspondance entre Bâtons et Carreaux (la croisée des chemins). En se basant sur le symbole et l'iconographie.
... Cartes à Jouer   Historique Cartomancie   Astragales   
Dominos   Naïbes   Taraux  Ganjifeh   Tarot de Marseille   
Cartes Mamelouks   Bohémiens  Cartes Maures    Cartomancie ...   




Le terme “ÉCU” :
argent ou bouclier ou armoiries

En français, le mot “écu” a trois sens. C'est donc à dire qu'il y a un fort lien de pa­renté entre eux; et que jusqu'à un certain point leurs sens, leurs définitions, se rejoignent puisqu'ils font référence à un même con­cept: protection, sécurité et aussi distinction (dans le sens d'appartenance à un clan, tel par exemple, les armoiries de France pour les Français).

D'une part le mot ÉCU adop­te le sens de bouclier. Dans son sens éthymologique, du latin classique “scutum” ou “bouclier” en français. C'est un écu garni d'une boucle ou en vieux français un escut (bouclier souvent orné d'armoiries), ou un escu bouclé. Au niveau militaire, c'est une arme défensive (pièce de bois ou de cuir, souvent en forme de disque) que l'on porte devant soi pour se protéger des blessures pouvant être causées par l'ennemi. Tel l'écu (bouclier) porté par les hommes d'armes et par les chevaliers au Moyen âge.

Cet écu, écu bouclé ou bouclier, était souvent orné de peintures représentant soit les armoiries de son Roi, soit des signes de distinc­tion personnelle (ex: faits d'armes, devise, cri de guerre, etc), soit les deux.

En latin médiéval, au 12e siècle, le mot ÉCU a surtout le sens de bouclier. Mais il porte aussi le sens d'armoi­ries, car il fait référence aux signes héraldiques qui sont peints sur les “armes”; c'est-à-dire sur le bouclier, l'écu, la cote d'armes. Les armoi­ries sont en fait un système cohérent d'identi­fi­cation développé au Moyen Age, ayant comme base des emblèmes constitués par des signes en couleur. Ces emblèmes se doivent d'être distinctifs et symboliques, puisqu'ils sont attribués à des rois, à des familles nobles, à des peuples, à des pays, etc.

C'est au 13e siècle que le mot ÉCU prend aussi le sens de monnaie ou devise, sous le règne de Louis IX de France (dit Saint Louis de France), qui règne de 1226 à 1270. Puisqu'il fait frapper l'écu, une toute nouvelle monnaie, devise de la France. — Source: CNRTL.

Le deuxième sens qui est donné au mot ÉCU fait donc référence à la monnaie, qui sert de moyen d'échange pour acheter ou vendre des biens et services. C'est en l'an 1263 que le Roi Louis IX de France, fait frapper une monnaie qu'il nomme ÉCU — le denier d'or à l'écu —; et dont le nom fut abrégé en écu; et qui à l'origine, est orné d'un motif d'écu: soit, un bouclier.

Nouvelle monnaie, l'écu d'or valait à l'époque 3 livres; et devint l'étalon de référence (l'écu de France). L'écu en or continua à être frappé par le Roi sous le règne de différents Rois de France ou étrangers; mais aussi par des seigneurs français et étran­gers, par les évêques, par des papes, etc.

Par ailleurs, sur l'avers des écus, l'on retrouvait tantôt le blason de France avec les fleurs de lis, ou un blason aux trois lis, ou encore des écus écartelés aux armes de France, etc. Et c'est à partir du règne de Louis XIII, que d'autres métaux que l'or sont utilisés. Ainsi en 1640 le Roi Louis XIII frappe une plus grande pièce en argent nommée écu blanc, écu d'argent ou Louis d'argent; elle vaut 60 sols (sous).



Tirages & Textes
x



Découvrez la divination par la Cartomancie grâce à nos textes ésotériques sur l'historique des cartes à jouer et de la cartomancie, l'interprétation des cartes et les méthodes de tirage divinatoire. Apprenez à vous tirer aux cartes vous-même!



Tirages A La Carte

Des Tirages Divinatoires Exclusifs à Unicorne!
TAROT DE MARSEILLE
Tirage de tarot
Coupe
Diamant
Tirage de tarot
Croix
Celtique
Tirage de tarot
Fer à
Cheval
Tirage de tarot
Croisée
Chemins
Tirage de tarot
Roue
Astro
Tirage de tarot
Meilleur
Choix
Tirage de tarot
Quête
Vérité
Tirage de tarot
Tirage
en Croix
Tirage de tarot
Tirage
Relation



Grimoire des Mancies
Découvrez une multitude de pratiques de divination en consultant notre Grimoire des Arts divinatoires & des Mancies où des centaines de techniques pratiques, anciennes et nouvelles, sont exposées et expliquées.
• • •
Feuilles de Thé
Découvrez la TASSÉOMANCIE grâce à notre Guide pour Faire la Lecture des Feuilles de Thé. Une technique de divination amusante mais aussi très révélatrice!
Thé


Tirages Du Jour

Des Tirages Divinatoires Quotidiens et Gratuits!
tarots
Tarots
cartes
Cartes
runes
Runes
dominos
Dominos
starmahjong
Mahjong



Avoir du trèfle
Dans le langage populaire, l'expression “avoir du trèfle” signifie “avoir de l'argent”, “vivre dans l'abondance”, “être chanceux”.

Trefle


Symbolisme et Correspondance entre Tarots & Cartes à Jouer

L'art de la carterie se simplifie en France au milieu du XVe siècle, par l'adoption de nouvelles enseignes pour les jeux de cartes. L'essence du jeu subsite car le sens des symboles traditionnels des tarots est maintenu.

CARTOMANCIE &
CARTES À JOUER

UNICORNE.COM

Équivalence des enseignes, emblèmes et couleurs

La correspondance entre les enseignes des cartes à jouer et celles des tarots (qui elles-même découlent des cartes Chinoises, Indiennes, Maures et Mamelouks) coule de source. Coeurs et Coupes parlent de ceux qui aiment, guérissent et enseignent; Carreaux et Bâtons, de ceux qui produisent et fabriquent; Trèfles et Deniers, de ceux qui vendent et font circuler l'argent; Piques et Épées, de ceux qui défendent et gouvernent.

Cartomancie

La simplification du symbole conserve la qualité du jeu de cartes


Cartomancie
Valet de Trèfle, cartes françaises
Carte Lyonnaise — 15e siècle

Les enseignes, emblèmes, couleurs :: Correspondance Bâton/Carreau et Denier/Trèfle

Tout changement peut causer problème; et les jeux de cartes n'y échappent pas semble-t-il... même s'il est survenu au milieu du XVe siècle. C'est que la correspondance entre les anciennes enseignes des tarots — Coupes, Bâtons, Deniers, Épées — et les nouvelles enseignes des jeux de cartes — Coeurs, Carreaux, Trèfles, Piques — ne semble pas faire concensus dans tous les cas. Il n'y a aucun problème de correspondance au niveau des Coupes = Coeurs ou encore, au niveau de celui des Épées = Piques.

Mais certaines sources et certains usages, tendent aussi à prétendre que les Bâtons seraient devenus des Trèfles alors que les Deniers, seraient devenus des Carreaux. Une constatation qui est perceptible surtout dans les jeux de cartes de type anglo-saxons. Alors on peut avancer l'hypothèse que ce fourvoiement origine du niveau traduction VS symbolisme, quant aux Bâtons et aux Deniers. Car il est un point d'importance: n'oublions jamais que les nouvelles enseignes sont françaises..! Et alors que le sens des enseignes est capital, au niveau cartomancie, lorsqu'on souhaite faire de la divination et se tirer les cartes. Les symboles et le sens qui leur était assigné depuis au moins deux millénaires, établi par convention tacite, mérite un certain respect et se doit de demeurer universellement partagé. Question de communication, de parler le même langage, de bien se faire comprendre: Bâtons = Carreaux puis Deniers = Trèfles.

SuitesEn mode divinatoire surtout, les enseignes sont utiles pour transmettre le sens des archétypes traditionnels. De ce fait, par respect pour cette connaissance transmise sans férir au fil des siècles, les enseignes des jeux de cartes conservent leur sens et continuent d'illustrer les structures sociales dans leur organisation.

Ceux qui guérissent et enseignent, se retrouvent dans les Coupes et les Coeurs.
Ceux qui produisent et fabriquent, sont sous l'emblème des Bâtons et des Carreaux.
Ceux qui vendent et font circuler l'argent, sont du cercle des Deniers et des Trèfles.
Ceux qui défendent et gouvernent, se contentrent dans les Épées et les Piques.


Petite mise au point, Bâtons & Carreaux puis Deniers & Trèfles

Pour le symbolisme, au niveau de l'archétype surtout, il est important d'avoir une convention commune: quitte parfois à mettre en lumière certains détails ou incongruences en vue de corriger le tir, lorsque possible. Donc pour la question qui nous préoccupe, mentionnons que chez les Anglo-Saxons, on associe le mot “CLUB” aux cartes de Trèfle; alors que littéralement, le terme “club” se traduit par “bâton”. Pourquoi alors ne pas avoir utilisé tout simplement le terme “CLOVER”, équivalent à “TRÈFLE” lorsque traduit en français? Car depuis son invention par les Français au XVe siècle, l'emblème du Trèfle est associé au symbolisme du Denier, qui réfère à l'argent. C'est comme ça depuis des siècles, et dans toute l'Europe du moins. Pourquoi? Question de langage populaire, d'une part; mais question aussi de monnaies frappées à l'effigie du trèfle, dans plusieurs pays de l'Europe. Pour plus de détails, voir les explications contenues plus bas, dans cette page.

En conséquence, chez les Anglo-Saxons, le CLUB ne devrait pas être associé au Trèfle; il devrait logiquement avoir remplacé les Bâtons du jeu de tarots dans les jeux modernes, puisqu'un “club” c'est ni plus ni moins qu'un bâton — tel un club de golf, par exemple —. Tel le bâton original des jeux mamelouks (naibes), qui était un bâton de polo (ou une massue, selon les sources); ou le bâton du jeu des Maures; le Bâton des tarots Italiens, Français, Espagnols, etc. De ce fait, le “CLUB” ne devrait pas correspondre aux Trèfles... mais aux Carreaux. Logique. Quant au DIAMOND, qui correspond actuellement aux Carreaux, il devrait logiquement être associé aux Trèfles plutôt qu'aux Carreaux: puisque “diamant” (diamond) réfère plus à l'argent qu'aux Bâtons.

Au fil des lectures sur le sujet, il semble que l'inversion se serait produite vers la fin des années 1700, lors de l'introduction des jeux de cartes français par les anglais, dans les colonies sous juridiction Britannique (ex: les États-Unis d'Amérique). Le messager avait tout simplement oublié, ou ignorait, le sens du symbole en relation avec l'archétype: négligeant du fait de relier le sens “symbolique” — le symbole, c'est l'archétype qui s'exprime — des anciens emblèmes (coupe, bâton, denier, épée) avec les nouveaux emblèmes français (coeur, carreau, trèfle, pique). Ces emblèmes sont pourtant très importants en cartomancie, car ils en constituent la convention.
* NOTE — Archétype: symbole primitif et universel appartenant à l'inconscient collectif de l'humanité et se concrétisant dans les contes, les mythes, le folklore, les rites etc. des peuples les plus divers. (Source: CNRTL)

Cartomancie
Bâton VS Carreau
Cartomancie
Denier VS Trèfle

À mon sens, le symbole des cartes est clair à ce propos et ne peut mentir. Il suffit de comparer la symbolique d'une lame de Bâton du jeu de tarots, avec une carte de Carreau d'un jeu de cartes à jouer traditionnel. Tel qu'illustré avec le Dix de Bâtons, le croisement des Bâtons dessine clairement un losange en son centre: losange qui correspond indénia­blement aux cartes de Carreaux (As de carreau) des jeux contemporains. En contrepartie, ainsi qu'illustré par le Trois de Deniers en position renversée, de par l'imagerie du symbole, les lames de Deniers réfèrent directement aux cartes de Trèfles (As de trèfle).

D'autres auteurs sérieux et réputés (dont Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, « Dictionnaire des symboles », éditions Robert Laffont) disent aussi que les Bâtons des tarots font référence aux Carreaux des cartes à jouer et que les Deniers sont associés aux Trèfles. Source: citation tirée du “Dictionnaire des symboles”, ed. Robert Laffont, Paris (1996), page 924 — « Dans nos jeux de cartes ordinaires, le Cavalier a disparu, les Bâtons se sont transformés en Carreaux, les Coupes en Coeurs, les épées en Piques, les Deniers en Trèfles. »

D'aucns doutent encore que les Deniers soient devenus des Trèfles..? Alors allons-y d'une façon encore plus cartésienne...

D'abord, admettons que les jeux de cartes des Mamelouks égyptiens, ainsi que les jeux en provenance de l'Inde, sont introduits en Europe dès le début du XIVième siècle. On sait aussi que le Denier fait partie des emblèmes tant du jeu de carte mamelouk, que maure, que indien. Et le Denier, c'est une monnaie. Dans la Rome antique, cette monnaie d'argent — créée en l'an 212 av. J.-C. — valait originellement dix as. Ayant survécu à la chute de l'Empire romain, le denier a continué à être utilisé dans l'Europe occidentale et en France jusqu'au XIXième siècle. Au Moyen-Äge, le denier valait un douzième du sou (sol), soit soit 1/240e de livre (ex: denier d'argent, de cuivre, d'or, de plomb, denier parisis, tournois, etc). Puis toujours dans le registre des monnaies, on parle aussi du denier d'or à l'écu (dont le nom fut à un moment donné, abrégé en écu). C'est une monnaie du Moyen âge, qui valait 3 livres, et qui était à l'origine ornée d'un motif d'écu (bouclier).

Donc force est d'admettre que lorsqu'on parle de DENIER — ou de denier à l'écu, ou d'écu —, on parle d'argent, de monnaie, de richesse, de finances, d'opulence, de prospérité, de biens matériels, etc. Et c'est ce même Denier qui s'affiche sur les cartes égyptiennes des Mamelouks, sur les cartes Indiennes, puis sur les Tarots — même ceux adaptés aux couleurs des différentes régions — qu'on retrouve en Espagne, en Italie et en France depuis les années 1300 et suivantes. Ce Denier, qui est l'emblème, l'enseigne d'une suite de l'As au Roi.

Mais quel est le rapport avec la correspondance DENIER/TRÈFLE des anciennes et des nouvelles enseignes des jeux de cartes..? Le voici...

Des Deniers trilobés, comme un trèfle, sur les Monnaies Royales Françaises et Européennes


Cartomancie
Denier écu blanc à la couronne
(trilobe *) Charles VIII, 1483-1498
Cartomancie
Denier tournois avec trilobe
Francois 1er, 1528
Cartomancie
Gros à la fleur de lis (patte d'oie)
(trois lobes) Jean II, 1358
Cartomancie
Denier écu blanc à la couronne de Bretagne, Charles VII, 1483-1498
Cartomancie
Denier blanc au soleil (trilobe)
Louis XI, 1461-1483
Cartomancie
Denier blanc au soleil (trilobe)
Louis XI, 1461-1483

* Trilobe — En forme de feuille de trèfle, à trois lobes.

Avec le denier trilobé des monnaies européennes, la correspondance existant entre les Deniers et les Trèfles sur les cartes à jouer, devient plus qu'évidente. On comprend mieux ce qu'est « Avoir du Trèfle ». :0)

Correspondance entre Deniers et Trèfles : une évidence du symbole et du sens


Cartomancie Cartomancie Cartomancie Tant le symbole, que le sens divinatoire traditionnel, l'affirment... L'existence des monnaies françaises et européennes comportant un trilobe (trèfle) tel on le voit sur le Denier trilobé, le Denier écu trilobe, le Denier tournois trilobe, etc, nous dit sans ambage que les TRÈFLES sont la forme moderne des DENIERS présents sur les jeux de cartes du monde entier depuis des centaines d'années. Avec le sens intrin­sèque de son essence, soit celui d'argent, de richesse, de finances, de biens matériels, etc. Preuve en est faite par le symbole. De ce fait, un CLUB (terme associé à l'une des enseignes des cartes anglo-saxonnes surtout) ne peut pas être un Denier; c'est un BÄTON, avec le sens divinatoire qui correspond à cette enseigne.

Rappelons que les cartes à jouer introduites en sol européen affichaient l'image d'un médaillon rond transformé dans les anciens tarots italiens en un bouclier protecteur (un “écu” ayant le sens de bouclier, tels les boucliers des chevaliers du Moyen-Äge; et ayant aussi le sens de monnaie, tel le denier d'or à l'écu, terme abrégé plus tard par “écu”). Notons que dans le langage populaire, l'expression argotique « avoir du trèfle » signifie « avoir de l'argent », « vivre dans l'abondance », « être chanceux ». Ce qui correspond au sens du Denier.

Correspondance entre Bâtons et Carreaux : la croisée des chemins


On peut répéter le même exercice de faire focus sur le symbole, pour mettre en évidence la correspondance du Bâton au Carreau. La clef de l'énigme... la croisée des chemins, qui forme un losange, tout simplement.

Cartes - Origine des Enseignes
Cartes Naïbes Mamelouk 15e s. VS Cartes de Tarot
Trois de Bâtons de Polo VS Trois de Bâtons *

Avant l'arrivée des cartes françaises (nos jeux de cartes modernes avec coeur, carreau, trèfle, pique), soit à l'origine de l'introduction des jeux de cartes Naïbes en provenance des Mamelouks d'Égypte, le Bâton désignait des Bâtons de Polo, qui dans plusieurs cas — tel pour le Trois de Bâtons de Polo — s'entrecroisaient: laissant apparaître un losange à la jonction... qui représente de fait un carreau, dans sa forme simplifiée.

Cartes & Enseignes

Puis selon l'iconographie des tarots, pour représenter la suite des Bâtons, apparaît soit un bâton — des bâtons qui s'entrecroisent tel le trois de Bâtons ci-contre, du tarot de Marseille —; ou un bâton terminé par une pointe tranchante — certaines versions du tarot marseillais —; ou encore, une flèche ou une simple pointe en fer avec un empan de plumes — anciens tarots médiévaux et italiens —; ou un gourdin ou une massue. On retrouve donc les Bâtons sous leur forme simplifiée, dans les cartes de carreau: qui reproduisent l'initial losange qui se formait à la jonction du croisement des bâtons. Toujours avec le sens de mouvement, déplacements, voyages, démarches, projets, nouvelles, avancement, entreprises.

* Cartes Naibes Mamelouk VS Cartes de Tarot — Source: © Mystical Origins of the Tarot: From Ancient Roots to Modern Usage

Pour plus de détails, ou simplement pour mieux saisir la nuance, je réfère les gens et les invite à lire un article de Wikipedia — Exemple d'interprétation symbolique des cartes.


♥ Articles by Lou | Arts divinatoires Unicorne