Le portail divination et voyance | Unicorne.comARTS DIVINATOIRES UNICORNE
Unicorne > Abc > Cartomancie > Historique-p11-requisitoire-contre-les-jeux
Inquisition et réquisitoire du clergé contre les Jeux enflamment l'Europe
ABC Arts Divinatoires & Mancies | Guide Divination & Voyance
 
Arts Divinatoires
ABC CARTOMANCIE • Cartes | Réquisitoire contre les Jeux
Les jeux de cartes soulèvent l'ire du clergé moyen-âgeux...
Qui eut cru que de petits morceaux de carton coûteraient tant de vies! Pour freiner la popularité des cartes à jouer, le clergé inten­sifie l'Inquisition et brûle les hérétiques. Avec ses discours enflammés, le moine franciscain Bernardin de Sienne fera de grands ravages..! Des objets inestimables brûlent sur le bûcher: livres, images, jeux d'échecs, jeux de cartes et de dés, objets d'art, échiquiers, bijoux, instruments de musique, etc.
... Cartes à Jouer   Historique Cartomancie   Astragales   
Dominos   Naïbes   Taraux  Ganjifeh   Tarot de Marseille   
Cartes Mamelouks   Bohémiens  Cartes Maures    Cartomancie ...   




Les prédicateurs itinérants

Faisant suite à la période d'instabilité dans l'Église catholique romaine, causée par la fin du Grand Schisme d'Occident (1378-1417), et au cours des décennies où jusqu'en 1445 l'Europe vit une sévère crise conciliaire, des prédicateurs charisma­ti­ques et itinérants se démar­quent par leurs sermons flamboyants.

On pense à Vincent Ferrier (1350-1419), dominicain; de même qu'au franciscain Bernardin de Sienne (1380-1444), Cordelier réformé, et à ses acolytes Jacques de La Marche, Jean de Capistran, Albert de Sarteano.

Leurs sermons dénoncent les vices du Quattrocento et condamnent vertement une société corrompue. Dispen­sés en France et en Italie surtout, ils sont le plus sou­vent prononcés en plein air vu l'absence de structure assez vaste pour accueillir la foule des auditeurs. Ceux-ci durent des heures, stimu­lant des émotions extrêmes et des sanglots; se termi­nant souvent par le bûcher où l'on brûle cartes, livres impies, damiers, quolifichets et images licencieuses.



Tirages & Textes
x



Découvrez la divination par la Cartomancie grâce à nos textes ésotériques sur l'historique des cartes à jouer et de la cartomancie, l'interprétation des cartes et les méthodes de tirage divinatoire. Apprenez à vous tirer aux cartes vous-même!



Tirages Du Jour

Des Tirages Divinatoires Quotidiens et Gratuits!
tarots
Tarots
cartes
Cartes
runes
Runes
dominos
Dominos
starmahjong
Mahjong



Grimoire Divination
Grimoire des Mancies


Réquisitoire contre Naïbes, Jeux de Cartes, Tarots, Dés

L'oeuvre littéraire d'un moine anonyme dépeint avec emphase l'ambiance qui régnait en cette Europe qu'on souhaitait puritaine et servile, au mitant du premier millénaire. Et ce document a fait des adeptes...

Quand l'hégémonie tourne à l'obsession, le discours s'enflamme et le feu est aux poudres

Cartomancie

CARTOMANCIE &
CARTES À JOUER

UNICORNE.COM

“Sermones de Ludo Cum Aliis” - Un manifeste contre les jeux

En ce milieu du premier millénaire, moins de 1500 ans suivant la venue du Christ, il est impossible de passer sous silence l'oeuvre des ecclésiastiques parlant au nom de la chrétienté: doctrine issue, disait-on, de l'exemplaire amour infini d'un Dieu bienveillant, père de l'humanité. Car l'existence d'un manuscrit écrit par un moine Franciscan, près de Ferrare (Italie), entre les années 1450 à 1470, soulève des questionnements. Même pour l'époque.

Ce document, « Sermones de Ludo cum aliis » (Sermons sur les jeux de Dés - Texte original en Latin), est l'oeuvre d'un moine franciscain inconnu. C'est une remontrance qui décrit et condamne l'usage des dés et de certains jeux, assimilés à des jeux de hasard qui « n'exercent ni le corps ni l'esprit ». Peut-être s'agit-il de l'oeuvre du moine San Bernardino de Siena, un grand pourfendeur de la sorcellerie, un ardent défenseur de l'Inquisition *, un enflammé prédicateur s'élevant contre la décadence des moeurs au cours des années 1420 et suivantes, clamant des sermons en public hors de l'église devant une foule de plus en plus nombreuse et fervente... mais vertement critiqué depuis lors pour son manque de jugement et son comportement destructif? Fort possible.

San Berdardino — Wikimedia Commons, File: Pisanello — Codex Vallardi 2331 r.jpg
Bernardin de Sienne (1380-1444)
Moine franciscain (Italie)
© Arts Graphiques du Louvre

En fait, qu'il ait écrit ou non ce manuscrit a plus ou moins d'importance; car si ce n'est pas lui-même, c'est l'un de ses disciples, qui reconduit sa pensée.

Donc cet homme, Saint Bernardin de Sienne (Bernardin Albizeschi dit Bernardin de Sienne, 1380-1444), né à Massa Marittima en Toscane, issu d'une famille illustre de Sienne, était un moine de l'Ordre des Franciscains de l'Étroite-Observance — Franciscains qu'on nomme aussi Ordre des Frères mineurs, de Saint-François d'Assise —, puis prêtre (1404) devenu ensuite premier vicaire général des Franciscains stricts. Il fut aussi canonisé par le Pape Nicolas V en 1450.

Le Franciscain Bernardin de Sienne part d'une conviction: “Lucifer, chef de l'église des joueurs, est l'inventeur des dés et des cartes”. Et c'est pourquoi il fait choix de prêcher vigoureusement contre les cartes à jouer dans les années 1420 du XVième siècle, dans toute l'Italie mais en Lombardie et à Rome en particulier, où ses auditeurs brûlèrent leurs jeux sur le Capitole. Dans ses sermons faits hors des églises, il invitait ses fidèles à apporter divers objets futiles qui poussent à la tentation ou au péché ou à la vanité. Sans autres formalités, il engagea les joueurs à brûler les cartes, les osselets, les dés et même les tables qui servaient à ces jeux: « Naïbes (jeux de cartes), taxillos, tesseras, et instrumenta insuper lignea, super quœ avarè irreligiosi ludi fiebant, combustos esse prœcepit ».

Divers objets, considérés aujourd'hui comme étant de valeur inestimable, disparaîssent ainsi sur le bûcher: livres considérés immoraux, images licencieuses, jeux d'échecs et échiquiers, jeux de cartes et de dés, fards, objets d'art (tableaux, sculptures, etc), chansons non-religieuses, bijoux, instruments de musique, miroirs, robes richement travaillées, ornements frivoles, etc. C'est d'ailleurs sur l'un de ces sites où il faisait ses prédications, que fut officiellement érigé par l'un de ses disciples le 7 février 1497 (de même qu'en 1498), jour du Mardi Gras, le fameux « Bûcher des Vanités » (Falò delle vanità) de Florence (Italie).

Croix

Bernardin de Sienne est aussi reconnu pour avoir décrié contre les “sorcières”, les Juifs, les homosexuels et les “hérétiques”. Certains de ces accusés périrent sur le bûcher (In: Franco Mormando, The Preacher's DemonsBernardino of Siena and the Social Underworld of Early Renaissance Italy, ed. The University of Chicago Press (1999), 380 pages).

Puis, encore une triste anecdote. Dans les années 1420’ Bernardin de Sienne prêche « que toute personne qui connaîtrait quelqu'un ou quelqu'une qui savait faire une telle chose serait, si elle ne l'accusait pas, tombée dans le même péché ». Le type de péchés visés sont ceux de l'Inquisition naissante: sorcellerie, bigamie, sollicitation, etc. En outre, plus conforme à la tradition doctrinale qu'à la réalité sociale, le “saint homme” livre ses pensées en ces termes: « Sur 1000 ménages, je crois que 999 appartiennent au diable ». Il apparaît donc que c'est de façon quasi-obsessionnelle qu'il condamne ce qu'il conçoit comme déviance ou perversion sexuelle, sans doute en faisant référence au « coïtus interruptus ».

Il est par ailleurs convoqué à Rome en 1427 pour subir son procès sur des accusations d'hérésie devant Martin V, Eugène IV et le Concile de Bâle. Il fut acquitté mais ayant impressionné le pape Martin V, celui-ci lui demande de venir prêcher à Rome. Plus tard, sous l'invitation du pape Calixte III, il appert qu'avec son ami et disciple franciscain Jean de Capistran surnommé « Le Fléau des Hébreux » — peut-être aussi avec Jacques de la Marche, un autre ami franciscain —, il participe en 1454 au recrutement de près de 35 000 hommes (des chrétiens de Hongrie), soutenus par des forces militaires, pour une croisade contre les Turcs à Belgrade.

* NOTE — Malgré tout ceci, même après avoir fait brûler vifs des gens sur le bûcher, la tradition populaire du Moyen âge lui attribue plus de 2000 guérisons miraculeuses après son décès... et il est canonisé par le Pape. Pour plus de détails, consulter en ligne sur Persée: Un exemple de sainteté thaumaturgique à la fin du Moyen Âge: les miracles de saint Bernardin de Sienne.

Tirages A La Carte (€ $)
Tirages exclusifs
à Unicorne!
CARTOMANCIE
Historique
Interprétation
Méthodes
Grimoire Divination
divination
Mancies et Arts divinatoires
Consultez notre
ABC des Arts Divinatoires et des Mancies!
Tirages Du Jour
Tarots :: Cartes
Runes :: Dominos
Mahjong


♥ Articles by Lou | Arts divinatoires Unicorne